Petit extrait choisi de la presse "féminine"

Quel magazine féminin pour qui ?

Pour poursuivre sur l’article traitant des magazines féminins, j’ai pensé vous guider un peu dans la jungle que ces derniers composent. Le fait de les acheter tous m’a permis de me rendre compte qu’il y avait bien des différences même dans la presse traditionnelle. Du coup, autant vous faire partager ma nouvelle expertise :

– Pour celles qui aiment la mode, qui veulent un magazine d’experte un peu moins cher que Vogue : Jalouse

– Pour celles qui veulent des informations du front féministe : Causette et Louise

– Pour se vider le cerveau dans le train quand le trajet est trop long : Cosmopolitan et Glamour

– Pour entendre parler (un peu) de la condition des femmes loin, loin (en Inde notamment) et (beaucoup) du dernier vernis de chez Chanel : Marie-Claire et Grazia

– Si vous voulez conseiller un bon magazine à votre homme ou le comprendre un peu mieux : GQ

J’ajoute à cela une mention spéciale d’ailleurs aux versions étrangères de ces magazines : le Cosmopolitan US est tellement plus audacieux et présente des questionnements plus variés et intéressants (notamment sur la sexualité).

Sinon, vous remarquerez que certains magazines de notre première sélection ne sont pas citée. C’est parce que je ne peux pas me résoudre de les recommander à qui que ce soit. Les magazines pour jeune fille comme Biba ou pour femmes matures comme Femme actuelle sont tellement déconnectés de leur cible que ça en est quasiment irrespectueux. Les premiers prennent les jeunes filles pour des poires (et des vaches à lait) et les derniers présentent des jeunes femmes de 20 ans sur des sujets pour femme des années 60. Donc non !

J’espère que ce bref article vous aura aidé à savoir quoi lire sur la plage/dans l’avion/le bus cet été. Faites moi savoir si vous voulez d’ailleurs des articles plus estivaux prochainement🙂

banniere_instantQ_recherche_mlle_parfaite

L’instant Q : Et si on écoutait les paroles

Non, je ne vais pas vous parler d’un jeu télé un peu mauvais (voir beaucoup mauvais, oui, beaucoup mauvais, aujourd’hui on refait la littérature), je vais vous parler musique. Je vais vous parler d’un groupe de musique que j’écoutais en boucle quand j’avais 10 ans. C’est un groupe de musique que j’ai toujours imaginé comme faisant juste de la musique festive gentiment anarchiste pour revendiquer son envie de fumer des pétards tranquille. A force, je me suis lassée et j’ai découvert la pop anglaise, le rock garage, le grunge arrêtant d’écouter avant d’avoir l’âge de comprendre les paroles.

Ce groupe c’est Ska-P, le chef incontournable du ska festif. L’un des groupes espagnols les plus connus au monde. Je suis sûre que vous connaissez au moins une chanson d’eux, la fameuse « Legalización« . C’est entraînant, c’est gai et c’est cool. Lire la suite

Crème solaire : on fait le point !

L’été est arrivé et tout le monde est déjà à moitié nu dans les rues et sur les pelouses, à se dorer la couenne. Cette année encore, la mode est au bronzage, signe qu’on est jeune, beau et assez riche pour avoir du temps libre et l’employer à se dorer la pilule. Et vu comment tout le monde trichait avec du bronzeur au printemps, la population est dans les startings blocks.

Du coup, comme je suis toujours un peu rabat-joie, je vais faire un petit point sur la crème solaire et sur le cancer de la peau pour vous éviter des regrets par la suite (Hugh Jackman, si tu m’entends…)

Lire la suite

dictionnaire

Vocabulaire : stop à l’anglais !

« J’aime l’effet glowy de ce fond de teint, on ne va donc pas trop le poudrer ». Et voilà, ca fait le 13ème anglicisime que j’entends sur une chaîne de beauté aujourd’hui et c’est celui de trop. Cette fois, on va remettre tout à plat et en parler n’est-ce pas ? Est-ce par manque de mots dans la langue francaise ou par paresse ou par mimétisme des chaînes américaines bien connues ?

Ca m’a pris du temps avant d’en avoir totalement assez, une amie québécoise n’a pas eu ma patience et m’en faisait part la dernière fois. Finalement, sans être plus royaliste que le Roi (ou catholique que le Pape comme disent de facon si parfaite les gens de cette contrée), je suggère d’aider mes collègues bloggueuses et Youtubeuses en cherchant le vocabulaire dans notre belle langue de Molière.

Lire la suite

La beauté passe par la cuisine (et beaucoup de crédulité)

Malgré l’épaisseur de ma trousse de maquillage, il me manquait encore un produit : le fond de teint. Je n’ai jamais porté de fond de teint. En même temps, ma peau étant loin d’être parfaite et mes exigences augmentant avec l’âge, j’ai fini par me dire que tricher un peu ne devait pas être si mal. Masquer quelques boutons pour éviter de faire trop jeune devant le client au travail, cacher encore mieux mes cernes et éventuellement avoir l’air en bonne santé toute l’année, c’était trop tentant.

Lire la suite