Lien

Wanted: Wonder Woman

Bip bip ! Tiens, la machine à laver sonne ! Il est 23h et temps pour moi d’étendre le linge. Dans le froid de la buanderie, je me rends compte que ce soir encore, je ne vais pas me coucher tôt. Après le linge, il me restera à prendre soin de moi, douche chaude, séchage de mes cheveux et démaquillage. En somme, le seul moment relaxation de ma journée qui a commencé à 6h ce matin, je vais m’empresser de l’évacuer pour éviter de rogner encore plus sur mes nuits déjà bien trop courtes pour être approuvées par le corps médical [1].

a-la-recherche-mlle-parfaite-Wonder_Woman

Demain, je repartirais du même pied qu’aujourd’hui (et qu’hier).

Levée à 6h, j’aurais 45 min pour émerger, prendre mon petit déjeuner (les deux activités se fondant souvent en une), m’habiller et me maquiller. J’ai renoncé à faire mon sac le matin, j’oubliais une fois sur deux mon portable pro ou ma carte bancaire. Après ma traditionnelle course du matin derrière le bus (on dit bien qu’il faut avoir 30 min d’activités physiques par jour non ?), j’arrive au travail.

Là, je vais y passer 8h, créative et ingénieuse, à trouver des solutions à des problèmes anciens qu’on a laissé traîner, à des problèmes urgents qui demandent une réponse magique immédiate et à des problèmes futurs que personne ne s’est encore posé. Je mettrais partout ma petite goutte d’huile dans les engrenages quand d’autres se font un plaisir sadique de la mettre sur le feu. Mon plaisir de mes heures assises à mon bureau : le travail bien fait, le problème terrassé, la solution qui satisfait tout le monde. Comme ça ne peut pas être le cas tous les jours, j’ai quelques compensations : un thé vert au jasmin que je pourrais boire sans arrêt et les yeux et sourires de mon collègue 3 tables plus loin (si vous cherchiez quelqu’un pour jouer Bennett Ryan, j’ai ce qu’il vous faut)[2].

A la pause déjeuner, j’ai renoncé au mythe de me préparer mes plats à l’avance.

Je vais avec tout le monde au restaurant, m’étant rendu compte, un soir où j’essayais de déchiffrer la recette du poulet basquaise à minuit 30, que ce que j’économisais par ce biais, je le dépensais en visite chez le médecin ou jour de repos. Maintenant je ne cuisine que le soir et j’ai revu mes ambitions bien à la baisse. Fini les plats mijotés ou les repas avec entrée-plat-dessert. Vive le surgelé et les choses quasiment prêtes (je ne parviens pas encore à me résoudre à acheter des plats cuisinés) !

Le soir après le travail vient systématiquement se glisser une activité. Que ce soit mes cours de sport auquel je m’astreins, les expositions ou soirées théâtres, les jours de ménage et de lessive, il y a toujours quelque chose à faire. Surtout que je veille à la fois sur mes loisirs et ma carrière, gardant un œil sur les expos, un œil sur les soirées de Networking et un sur les rêves que j’ai pour le futur. Avec seulement 2 yeux, le compte n’y est pas et je reste déçue aussi de n’avoir qu’une paire de bras.

Dans mon agenda, je ne vois aucun de mes soirs affichés une fière page blanche.

Tout est rempli comme l’agenda d’une esthéticienne une semaine de fêtes (ah je savais que j’avais oublié de prendre rendez-vous !). Chaque soir, je regarde la page pour savoir comment demain sera et chaque soir, le même vertige me prend. Si un génie se pointe demain, je lui demande immédiatement en premier vœu les pouvoirs de Wonder Woman. Ou bien de me faire retirer le sommeil. Ou encore d’avoir des journées de 42 heures et 3 dimanches de plus par semaine pour récupérer.


Publicités

Une réflexion sur “Wanted: Wonder Woman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s