[Preuve par neuf] La détox, de l’intox?

Noël est bien oublié. La neige ne nous fait plus rire. Les cadeaux sont rangés dans un placard. La course aux petites attentions personnelles fait place à la course aux bonnes affaires.

Les soldes sont là. Le froid aussi. Mais au milieu de tout ce gris, un rayon de soleil s’impose. Instagram se remplit de photos qui font pâlir d’envie n’importe quel épicurien. Les magasines s’affolent autour de ce petit programme. Ces quinze jours feront de vous une meilleure personne. Une personne en meilleure santé, éliminant les excès de l’année passée, plus rayonnante, plus lumineuse, plus seine, plus heureuse. Que demander de plus ?

Rien. Alors on y va, on fonce, on se met à la détox. On se désintoxe, on se purifie, pour être plus jolie, pour oublier la grisaille de l’hiver, préparer le printemps, améliorer notre quotidien.

Mais la détox c’est quoi?

En théorie, les toxines s’accumuleraient dans le corps à cause de nos excès. Il faut donc les éliminer grâce à un changement d’alimentation et d’activité physique aussi radicale qu’éphémère. En général, un programme choc de quinze jours, à base de jus de fruits et de légumes, de produits de soins adaptés et de sport.

L’élimination des toxines, la désintoxication, la détox sont des termes employés depuis longtemps dans le domaine des médecines alternatives. C’est au XIXème siècle (oui je parle du temps des saignées, de l’esclavage et de l’imprimerie là) que le principe d’auto-intoxication est apparue. Le corps humain aurait tendance à stocker les toxines dans les intestins provoquant la putréfaction des tissus, phénomène dont le symptôme principal serait la constipation. Bon, depuis, la médecine a fait des progrès et la théorie de l’auto-intoxication a été mise aux oubliettes des croyances médicinales farfelues (avec la fontaine de Jouvence, les saignées contre la pneumonie et le traitement de l’homosexualité par les électrochocs).

Sauf que quelques marketeux ou commerciaux ont a fini par la déterrer. Jouant sur la peur de l’intoxication grandie aujourd’hui par la multiplicité des expositions aux polluants (et les trop nombreux articles sur ces polluants prétendus ou réels), ils ont donné au concept une seconde jeunesse et une hype nouvelle dans les magazines féminins. Tous nos petits malheurs quotidien ont trouvé une cause soudainement que ce soit les cheveux ternes, la peau fatiguée, le manque de tonus, les kilos en trop et les stress (la putréfaction des chairs, c’est trop gore pour faire vendre des cosmétiques. Ils avaient peur, sûrement à juste titre, de faire vomir la ménagère en lui expliquant ce qui lui arrivait). Avec la détox, on peut vendre plein de trucs, c’est modulable à l’infini. Alors on en profite : on fait des patch détox, des lavages du colon, des pilules, du régime alimentaire, du thé de toutes les couleurs, des séjours dans des spa, du sport…

recherche_mlle_parfaite_recettes-cure-detox

Les toxines. Quelles toxines ?

Tous les articles sur le sujet promettent l’élimination de toxines accumulées, le décrassage après Noël et l’évacuation de pollutions de l’organisme. Mais AUCUN article ne cite une seule toxine que les détox sont censées éliminer. Bizarre, non? Je sais que les patch anti-tabac, c’est pour arrêter de fumer, la désintox c’est pour les drogués, (cocaïne, éroïne, méthamphétamine…), le régime hypo-calorique, c’est pour éliminer le gras. Mais les régimes détox, mystère ! Pourquoi ?

J’ai envie de dire : ben, parce qu’aucune toxine particulière n’est éliminée grâce à ces méthodes. Et cela pour deux raisons :

1. Parce que parler de toxine, c’est parler de produit toxique, de poison et du coup ça vous interpelle. Sauf que les vrais poisons, c’est les substances du genre opiacé, alcool, tabac, métaux lourds… ceux qui endommagent les cellules de certains organes vitaux (cerveau, foie..). Pour en venir à bout, on fait donc une désintox. Vous savez, les vacances au soleil des stars du rock…
Comme toxine est un mot avec une définition médicale certes précise mais peu connue, on peut l’utiliser à tort et à travers à condition de ne surtout pas être précis. Les régimes détox ne permettent pas l’élimination des métaux lourds, des PCB… parce que soit aucune méthode n’a encore était prouvée efficace pour éliminer ces toxines – comme les métaux lourds – soit parce que votre organisme fait ça très bien tout seul – heureusement qu’on ne doit pas faire une détox de deux semaines à chaque fois qu’on se prend une cuite. On a un organe magnifiquement bien foutu pour ça qui trie et passe toutes les saletés de notre organisme aux tuyaux d’évacuation : ça s’appelle le foie. Et quand on a mal au foie et qu’on vomit par exemple, c’est parce qu’on lui donne un peu trop de boulot à la fois. Et ca, c’est pas un verre de jus de citron chaque matin qui va l’aider à bosser.

2. Parce que le corps humain est bien fait. Il n’accumule par les toxines, les pollutions, l’alcool, les petites choses mauvaises. Il les rejette et pour ça, il a besoin d’eau. C’est tout. De l’eau de toute sorte, Vittel, Evian, Volvic… si vous voulez l’aider avec des produits de qualité. Allez y, foncez, un litre et demi par jour. Et si vous ne buvez pas assez, eh bien, il va juste se servir et puiser de l’eau dans les réserves donc vous déshydrater. Conclusion : vous aurez soif (Dramatique situation, ultra dangereuse sic !). Le corps humain ne sait pas stocker ce qui est nocif pour lui. Aucune recherche scientifique n’a pu prouvé une quelconque accumulation. AUCUNE.

Donc résumons : les toxines, c’est un abus de langages, presque une fumisterie à ce niveau. La détox, une remise au goût du jour d’une peur ancestrale. Mais alors, on nous vend quoi avec tout ça?

Ben on vend un régime à base de fruits et de légumes (un hypo-calorique, sans protéines de base. Je vous renvoie à notre super article sur les régimes après fêtes qu’on aurait dû appeler « Vive les carences alimentaires ! ») Et puis des blender parce qu’il faut bien mixer les jus, des cosmétiques parce que tout le monde le sait, la détox en profondeur, ça passe par l’extérieur (WTF !). Et aussi des séjours de Thalasso, détox et détente, et du lavage, de la digestion, de l’élimination. C’est quand même vachement plus facile de vendre des laxatifs en parlant de détox, plutôt que d’excréments ! Et puis du sport, parce que quand même, le bien-être, ça passe par l’exercice.

Un truc de génie

Vendre un régime, des compléments alimentaires, et des séjours Thalasso, avec une principe aussi simple que la digestion, moi je dis, c’est du génie ! J’imagine la réunion des publicitaires le jour où on leur a présenté le bouquin de recettes de jus détox :

Gus 1 : Les gars aujourd’hui, on vend du jus de légumes : fenouil, céleri, carotte, tomate…
Gus 2 : Ok, premio c’est dégueulasse, deuxio c’est pas très beau, on fait comment alors ?
Gus 1 : On dit que c’est bon pour la santé..
Gus 3 : Ça fait maigrir!
Gus 2 : On a déjà fait ça. Ok, ça fait maigrir mais faut un truc en plus pour le démarquer.
Gus 1 : C’est bon pour la santé?
Gus 2 : Trop vague…
….
Gus 4 :  Et les mecs, j’en ai bu trois à la suite ce matin, je vous dis pas le carnage aux toilettes après….
Gus 3 : Beurk !
….
Gus 3 :  J’ai trouvé, euréka! ça fait éliminer !
Gus 2 : On ne peut pas vendre un produit parce qu’il te fait aller aux toilettes, c’est pas glamour ton truc.
Gus 3 :  Ça purifie. Ça fait éliminer …. les toxines. La pureté, c’est glamour non…
Gus 1 :  Vendu !

Voilà ! La détox était née et elle ne pouvait que marcher.  Ben oui, ma vieille, tu fais attention à ton corps, tu manges plutôt bien et tu lui en mets pas plein la gueule, normal que tu te sentes mieux. Quinze jours, et je suis reparti pour un tour? J’ai comme l’impression que si on mangeait sain, faisait du sport, et arrêter de fumer, on serait en meilleure forme, définitivement. Bouger plus, manger mieux, vous serez en meilleure santé (Sans blague !) !


[1] Quelques sources scientifiques pour l’article ici, ou aux références suivantes : Alternative detox, E. Ernst, Complementary Medicine trouvable sur http://bmb.oxfordjournals.org/ et une discussion d’un scientifique intitulée « Detox, a mass delution » trouvable sur http://infection.thelancet.com/

[2] Et bien sûr une partie de la multitude d’articles sur le sujet dans la presse féminine (on vous passe les pubs) si vous voulez relire à la lumière de nos explications :

http://www.vogue.fr/beaute/buzz-du-jour/articles/nouvel-an-detox/17219

http://www.vogue.fr/voyages/hot-spots/diaporama/10-destinations-detox/15637

http://www.vogue.fr/beaute/en-vue/diaporama/detox-party/11356

http://www.cosmopolitan.fr/,mon-programme-detox-minceur,1889577.asp

http://www.marieclaire.fr/,detox-regime-bien-etre,20132,680656.asp

http://www.marieclaire.fr/,regime-detox-phase-1,20149,343646.asp

http://www.marieclaire.fr/,detox-corps,20144,48942.asp

http://www.marieclaire.fr/,regime-detox-apres-les-fetes,20132,444932.asp

http://www.grazia.fr/beaute/conseils-minceur/articles/les-regimes-des-stars-seraient-ils-inspires-du-moyen-age-591614

http://www.grazia.fr/beaute/conseils-minceur/galeries/shopping-une-detox-en-beaute-590378

http://www.grazia.fr/beaute/conseils-minceur/articles/food-les-astuces-detox-590344

Publicités

Une réflexion sur “[Preuve par neuf] La détox, de l’intox?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s