[Preuve par neuf] Dissection d’un baume à lèvres

Je me souviens du temps, ou, adolescente, l’ensemble de mes cosmétiques se résumait à mon Labello fini irisé. Légèrement rosé, j’en étais très fière et je m’en collais des tartines à longueurs de journée. Le jour ou je l’ai perdu, j’ai miraculeusement arrêté d’en avoir besoin.

Mais pourquoi donc les baumes à lèvres ne servent à rien? Dissection :

Les baumes style Labello

Typique de l’adolescence et des sorties de ski, c’est l’incontournable. Les baumes à lèvres, en stick et pas très cher sont généralement très inefficaces. Pourquoi?

L’ingrédient principal de ce type de baume est la cire microcristalline. Rien à voir avec quelque chose de naturel, c’est un dérivé du pétrole. Cette cire est très utilisée dans les soins cosmétiques pour travailler la consistance des produits. Le problème n’est pas tant sa provenance que son effet. C’est un très bon émulsifiant mais… elle assèche l’épiderme. Du coup, quand on met du Labello, on pose sur les lèvres un produit un peu hydratant qui contient majoritairement une substance asséchante. Plus vous mettrez du Labello, plus vous assécherez vos lèvres, plus vous en mettrez. Pratique pour créer de la clientèle. C’est tout bête, et quand on l’apprend, on a un peu l’impression de s’être fait prendre pour une prune.

Les baumes « clean »

crazy_rumor_compo_ Recherche Mlle Parfaite

Merci Mousse et Pamplemousse pour la photo 😉

Pour les baumes super bio, super végétarien, super machin chose, pas de risque de retrouver la cire microcristalline. Elle est remplacée par de la cire d’abeille généralement, ou des huiles qui sont solides à température ambiante. Du coup les baumes ont rarement la capacité d’assèchement, ce qui est une véritable avancée.

Mais l’hydratation n’est pas encore gagnée. Comme nous l’avons vu dans notre article sur l’hydratation de la peau, ce n’est pas l’huile qui hydrate, mais l’eau. Et malheureusement, peu de baumes à lèvre, bio ou autre, proposent une phase aqueuse dans leurs compositions. Par souci généralement de consistance encore une fois. Du coup nous avons tendance à penser que le baume reste en surface, ne pénètre pas et, donc, n’est pas efficace à long terme. Et nous avons raison. L’huile ne pénètre pas, surtout lorsque il y a de la cire d’abeille (elle forme un film sur la surface qui n’est pas franchissable). En somme, tout reste en surface, et on ne s’hydrate pas.

Une solution

Pour hydrater les lèvres, il faut principalement éviter les baumes à lèvres. Ça peut paraître paradoxal mais c’est ce qu’il y a de mieux à faire. Il existe des produits spécialisés sous forme de crème à base d’eau, ou sinon en plus simple, une crème hydratante qui traîne sous la main, genre votre crème pour le visage. (Oubliez la Nivea, il a de la cire micromachinchose dedans. Ben oui ce serait trop simple sinon…)

Publicités

3 réflexions sur “[Preuve par neuf] Dissection d’un baume à lèvres

  1. Ton article est très intéressant. J’ignorais le fait qu’il y avait un produit spécifiquement fait pour assécher les lèvres dans les baumes à lèvres. En revanche, je penses que ce n’est pas le cas de tous les baumes à lèvres. 🙂
    #Audrey

    • Non pas tous en effet. Mais maintenant que tu sais lequel, tu peux le suivre sur la liste des ingrédients. S’il est dans les 6/7 premiers, tu peux être sûre que le baume ne sera pas efficace 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s