Quel magazine féminin pour qui ?

Pour poursuivre sur l’article traitant des magazines féminins, j’ai pensé vous guider un peu dans la jungle que ces derniers composent. Le fait de les acheter tous m’a permis de me rendre compte qu’il y avait bien des différences même dans la presse traditionnelle. Du coup, autant vous faire partager ma nouvelle expertise :

– Pour celles qui aiment la mode, qui veulent un magazine d’experte un peu moins cher que Vogue : Jalouse

– Pour celles qui veulent des informations du front féministe : Causette et Louise

– Pour se vider le cerveau dans le train quand le trajet est trop long : Cosmopolitan et Glamour

– Pour entendre parler (un peu) de la condition des femmes loin, loin (en Inde notamment) et (beaucoup) du dernier vernis de chez Chanel : Marie-Claire et Grazia

– Si vous voulez conseiller un bon magazine à votre homme ou le comprendre un peu mieux : GQ

J’ajoute à cela une mention spéciale d’ailleurs aux versions étrangères de ces magazines : le Cosmopolitan US est tellement plus audacieux et présente des questionnements plus variés et intéressants (notamment sur la sexualité).

Sinon, vous remarquerez que certains magazines de notre première sélection ne sont pas citée. C’est parce que je ne peux pas me résoudre de les recommander à qui que ce soit. Les magazines pour jeune fille comme Biba ou pour femmes matures comme Femme actuelle sont tellement déconnectés de leur cible que ça en est quasiment irrespectueux. Les premiers prennent les jeunes filles pour des poires (et des vaches à lait) et les derniers présentent des jeunes femmes de 20 ans sur des sujets pour femme des années 60. Donc non !

J’espère que ce bref article vous aura aidé à savoir quoi lire sur la plage/dans l’avion/le bus cet été. Faites moi savoir si vous voulez d’ailleurs des articles plus estivaux prochainement 🙂

Routine cheveux par une femme pas parfaite

Je ne suis pas adepte des livres de conseils pour réussir sa vie, son boulot, l’éducation de son chat ou son changement de sexe. D’une part, parce que la plupart de ces livres ne s’adressent pas à moi et d’autre part, parce que je pense que les meilleurs conseils viennent de nos propres expériences. Voilà. Je vais laisser infuser cette magnifique phrase quelques minutes dans vos têtes. C’est bon ? Alors on continue. Toutefois, il est vrai que démarrer sur un nouveau sujet sans guide, ce n’est pas vraiment facile. La première fois que j’ai pris le volant d’une voiture, j’étais contente d’avoir un prof de conduite à coté de moi pour m’expliquer à quoi sert chaque pédale. (Oui, j’ai eu mon permis, et oui je conduis bien, enfin je crois).

Lire la suite

Belle pour qui ?

En commençant à rechercher Mlle Parfaite et à vous raconter cette quête ici, j’ai laissé tomber beaucoup de ma culpabilité. Si je ne suis pas Mlle Parfaite, je vais procéder scientifiquement (ma meilleure façon de faire en général) et essayer de la chercher partout. Comme ça, je pourrais mieux la comprendre, l’interroger (gentillement) et la trouver notamment un peu en moi.

Dans le même temps, le fait que ce soit une quête a un peu posé le principe : comme la quête du Graal, c’est infini et inaccessible. En somme, je ne vais probablement jamais mettre la fin sur Mlle Parfaite (on s’en serait douté) ! Mais ce n’est pas grave car, au final, c’est le voyage qui compte !

Du coup, ca ouvre la possibilité à un questionnement permanent, chaque réponse faisant tomber une question qui laisse une autre apparaître dans toute sa splendeur ! La nouvelle est la suivante : le matin quand ton pinceau est suspendu dans les airs avec la dernière couleur hype de la palette Naked 3, tu te fais belle pour qui ? Les 5 minutes que tu prends en plus le matin pour te préparer quand Loulou est déjà sorti de l’appartement, c’est pour qui ? De même, le soir, entre ta crème de nuit et ton huile démaquillante hors de prix, pour qui as-tu dépensé tout cet argent ?

Lire la suite

[Connais-toi toi-même] Sachez vous maquiller… Selon votre forme d’yeux !

Posons les choses à plat dès le début : je suis une quiche en maquillage ! Je veux dire par là que je peux à peu près me débrouiller et que je connais quelques techniques. Mais dans le même temps, j’utilise ces techniques depuis le lycée. Et quand je vois d’autres jeunes femmes sur le 31 en soirée avec des yeux hypnotiques, je me dis qu’on a clairement pas le même savoir sur le sujet.

Mais je viens de comprendre qu’il me manquait un élément important : me connaître ! Et pour une fois, le salut est venu d’une marque : Smashbox. Ils ont décidé de faire un guide pour expliquer la forme des yeux appelé « Shape matters ». Pourquoi personne n’y a pensé avant ?!

Lire la suite

Lien

L’invention de la beauté intérieure

Aujourd’hui, j’ai décidé de mettre les pieds dans le plat. Comme ça c’est dit ! Oui je le fais toutes les semaines mais là au moins, je me suis annoncée (et puis vous aimez ça de toute façon). Donc parlons de la beauté intérieure. C’est-à-dire ce concept magnifique qui dit que « ce n’est pas grave si tu n’es pas jolie, si tu es une fille bien ça rattrape.« 

Jusqu’à il y a très peu, je trouvais, comme tout le monde, l’idée assez géniale. La beauté intérieure, c’est le truc qui me faisait dire que le maquillage ne servait à rien et que faire ses courses en sweat-shirt, c’était quand même le mieux vu que c’est super confort. Sauf que, comme tous les concepts, j’ai fini par le remettre en question. Et bam, ça a encore bien fait mal aux dents.

Alors c’est parti, déconstruisons la beauté intérieure.

Lire la suite